Votre panier de commande
0 article : 0,00 €
La Vache Qui Medite sur Facebook
Vache de collection
  • Espace membre
  • Inscription client
  • Condition de vente
  • Vie privée
Lancer la recherche
Télécharger le catalogue
S'inscrire à la newsletter

Maurice Rosy

Biographie:Maurice Rosy est né le 17 novembre 1927 à Fontaine-l'Evêque en Belgique. Depuis son plus jeune âge, il se sent attiré par le dessin. Il dessine et dévore les premiers numéros du Journal "Spirou" ainsi que les romans populaires de ses grands-parents. Les personnages de Harry Dickson, Fantomas, Nick Carter et Nat Pinkerton le fascinent. A l'école primaire, Rosy dessine et, surtout, raconte à la recréation des histoires imaginées pour ses copains. Arrivé à l'Arhénee de Charleroi, il est repéré par un jeune professeur de dessin qui va proposer à son père de le faire travailler afin d'obtenir une bourse à l'Académie des Beaux-arts de Mons. Le père Rosy, cloutier à Fontaine-l'Evêque pense alors que Maurice reprendra l'entreprise familiale. Et lorsqu'il demande à Maurice ce qu'il préfère, le jeune adolescent n'ose pas aller contre le désir profond de son père. Il stoppe ses études et entre à l'atelier de clouterie où il y restera entre 17 ans et demi et 25 ans. Maurice garde un souvenir assez pénible de cette période, car il aimait toujours dessiner après ses dures journées à l'atelier, ce qu'il avait du mal à faire étant donné son état de fatigue. Il a à cette époque pour voisin à la rue du Roton un certain Yvan Delporte qui travaille chez "Dupuis". Maurice est toujours branché sur le populaire et le psychologique, et Delporte parle de lui à Charles Dupuis. Puis, Rosy descend à Paris soumettre les quelques dessins qu'il a commis aux divers journaux. Il rencontre à La Hune, la libraire intellectuelle de Saint-Germain-des-Prés, dans l'arrière-salle qui servait de salle d'exposition aux jeunes talents, un certain Delpire qui va s'engager à montrer ses dessins à "Paris-Match", et ils seront publiés. Rentré entre-temps à Charleroi, Rosy va trouver Charles Dupuis qui va l'engager comme donneur d'idées et lui ouvre un atelier de dessin pour l'ensemble des productions de la maison. Il va commencer par refaire la maquette du Moustique. Et jusqu'en 1971, Maurice Rosy, comme directeur artistique, en collaboration avec Yvan Delporte, alors rédacteur en chef de "Spirou", va travailler avec de jeunes débutants comme avec des auteurs chevronnés. Il signera, entre autres, les scénari de "Spirou et Fantasio" ("Le dictateur et le champignon" et "Les pirates du silence") pour Franquin, "Jerry Spring" ("Splendide cavalier") pour Jijé, "Tif et Tondu" ("Tif et Tondu contre la main blanche") pour Will, où il crée le personnage de "Mr Choc" et avec qui il animera plus d'une dizaine d'albums de la série, "Bobo", l'éternel prisonnier qu'il animera seul d'abord, puis confiera le dessin à son ami Paul Deliège, "Boule et Bill" ("Boule et Bill contre les mini-requins") pour Roba, "Attila", dont il scénarisera les quatre albums de la série, pour Derib, deux histoires de "Max l'explorateur" pour Bara, etc. Sans oublier les dizaines de mini-récits avec Eddy Ryssack, Derib, ... et surtout Deliège. Il scénarise également "Le conscrit 1127" pour Eddy Ryssack, , les histoires d'indien pour Salvérius, etc. Il est également l'auteur du plus petit mini récit du monde. Il collabore également au Studio d'animation et de dessin animé "TVA Dupuis", créé et dirigé par Ryssack, crée également la collection "Gag de poche", dont il avait racheté les droits aux Etats-Unis pour la maison "Dupuis". Dans son studio de dessin, il s'occupe de faire éditer différents ouvrages documentaires, dont "La chevalerie" avec René Follet. Et il continue son rôle, ingrat doit-il l'avouer, de directeur littéraire. C'est l'occasion pour lui de régler quelques problèmes, comme celui qu'il évoque de Marcel Remacle qui s'enterrait dans sa série animalière "La forêt silencieuse" et que Rosy oriente vers "Le vieux Nick". Pourtant, au début des années 70, Rosy ne sent plus ce qu'il doit faire devant l'arrivée d'un tas de nouveaux talents et l'entrée en piste de nouveaux responsables. Et il quitte "Dupuis", d'abord pour aller travailler un an à Amsterdam, puis à Paris qui l'a accueilli vingt ans plus tôt, et il s'y installe, comme illustrateur de presse pour le "Nouvel Obs", "Le nouvel économiste", ... mais aussi et surtout comme illustrateur pour la publicité. Puis, il devient illustrateur de livres pour la jeunesse chez "Bayard", "Nathan", "Bordas", etc. Vers 1996, il arrête de travailler pour la publicité pour se consacrer uniquement aux livres pour enfants. Il sort régulièrement des livres, comme "Le Carnaval de Kroktou", écrit par Jacqueline Held, édité chez "Bordas jeunesse" et réédité chez "Press Pocket", ou "Le fantôme des oubliettes" écrit par Béatrice Rouer chez "Nathan", "special Halloween 1999". En 2010, les éditions "La Vache Qui Médite" éditent "Bak et Flak étonnent Attila", cinquième histoire de la série dessinée cette fois par Didgé, avec le concours précieux de Maurice Rosy. Rosy vit une retraite active dans un quartier vivant et chaleureux de Paris jusqu'à sa mort le 23 Février 2013 à l'âge de 85 ans.

En vente sur LaVacheQuiMedite

Bak et Flak étonnent Attila-Attila
© Copyright 2006-2017, LaVacheQuiMedite.com, Voie des Cuirassiers 16 - 1300 Wavre (Belgique) - +32 497 03 25 99 - ALL RIGHTS RESERVED.