Votre panier de commande
0 article : 0,00 €
La Vache Qui Medite sur Facebook
Vache de collection
  • Espace membre
  • Inscription client
  • Condition de vente
  • Vie privée
Lancer la recherche
Télécharger le catalogue
S'inscrire à la newsletter

José Bielsa

Biographie:José María Fernández Biela est né en 1931 à Madrid (Espagne). Il commence par étudier la céramique à l’école de céramique de Moncloa avant de se lancer dans la bande dessinée dès l’âge de 18 ans. Il publie ses premières illustrations dans les revues "Chicos", "Gran Chicos", "Mis Chicas", "¡Zas! " et "Boy". En 1950, il travaille pour le Portugal et publie dans "Titã" et l’Argentine en publiant dans les revues du groupe "Fascinación". Il retravaille ensuite pour l’Espagne en publiant des histoires complètes dans les revues "El Coyote" et "Florita". Il dessine ensuite de nombreuses séries pour les journaux telles que "Marco Flavio", "Diego Mairena", "Inspector Jorge Campa", "Jíbaro Vargas", "Pirulo y Susy" ou encore "Bill Norton de la Policía Montada de Canadá". Son style s’affirme et son talent ne tarde pas à percer, les revues auxquelles il collabore lui offre presque systématiquement les pages centrales en couleurs. Au milieu des années 50, Bielsa commence à travailler pour le marché franco-belge principalement au travers de la "Worlds Press" pour laquelle il réalise notamment de "Belles Histoires de l’Oncle Paul" sur des textes d’Octave Joly. Il publie également des histoires dans "Spirou", "Moustique", "Risque tout" et "La libre Belgique". Il travaille également pour la revue "Bonnes Soirées" avec des séries comme "Maryse" "Balalín" ou encore "Duwarín". En 1956, il reprend la série "Tom et Nelly" créée par Albert Uderzo dans "Spirou", et en 1957, il dessine pour "Les grands noms de l'Histoire de France" pour le magazine "Pistolin" sur des textes de Jean-Michel Charlier. Entre 1957 et 1958, José Bielsa travaille pour diverses agences comme "Edipresse-Edifrance", "A.L.I. Press Agency Ltd." ou encore "Fleetway Publications", avant d’accepter un poste de directeur artistique chez "Bruguera" tout en dessinant pour les diverses revues de l’éditeur notamment "Can Can", "DDT", "Tío Vivo", "Gran Pulgarcito", ou encore "Super Mortadelo" avec la série "Super Nova". Il retravaille également pour "Fleetway" en publiant dans "Cowboy Comics Library" de la fin des années 50 au début des années 60. En 1961, il illustre "Killer at large" dans le numéro 7 de "Battle Picture Library". En 1962, René Goscinny alors rédacteur en chef de "Pilote" le réclame et Bielsa publie dès 1963 divers récits complets comme "Philippe Lebon", "Le Cid", "Moise", "Bill Norton", "Yves Mallard" ou encore une série didactique pour laquelle il illustre des textes classiques. En parallèle, il illustre des livres de Noël, des histoires humoristiques pour la revue "Comédie Musicale" ou encore des histoires d’aventures pour des revues espagnoles comme "Piñón". Pour "Pilote", il dessine la série "Les Mange-Bitume" sur des textes de Jacques, "Chronique de la Civilisation Routière", et d’autres œuvres humoristiques comme "Les corridas de taureaux" et "Si l’Opéra s’érotisait". De la fin des années 60 au début des années 70, José Bielsa dessine de nombreuses séries comme pour l’éditeur "Trinca", entre autres "Ana", de nouveaux épisodes du personnage créé pour "Florita" ou encore les nouvelles "El rallye de los cinco continentes" et "Caius-How". Il dessine également la biographie du "Ché" pour "Magisterio Español". En 1972, il succède à Edmond Ripoll sur "Supernova" créé par Victor Mora (Samantha dans "Belinda" puis "Paméla"). En 1974 et 1975, pour "Dargaud", il dessine la série policière "Joe Fast", sur des scénarios de Truchaud (les deux albums, "Joe Fast agent special F.B.I. " et "Les atouts de Joe Fast" seront prépubliés dans le mensuel "Lucky Luke"). En 1977, il entre dans l’équipe des dessinateurs "Larousse" et travaille sur "L’Histoire de France en bandes dessineés" (il dessine les épisodes "La révolution de 1789" et "La révolution de 1848, le second empire"). Il continuera dans la même veine, à travailler sur la série de 1978-1980 "Le Découverte du Monde" : "Les vikings", "Albuquerque", "Cabral", "La Bounty", "Stanley", "L’Himalaya et l’aventure sous-marine". Dès 1981, il dessine deux épisodes de "L’Histoire du Far West" : "Fort Alamo" et "La piste de l’Oregon", puis dessine pour la série "Histoire de la Chine" : "Les bâtisseurs d´empire" et "Les trois royaumes", sur des textes d’André Bérélowitch et de Pierre Trollet. En 1983, il prend également part à la série "Decouvrir la Bible", en dessinant "L’Historie de Joseph", "Elisée", "La reine Atalie (Rois de Juda, Rois d’Israël) ", "Le prophète Isaïe", "Sous le joug de Rome" et "Jesús et les douces". Il dessine quelques séries exclusivement pour le marché espagnol puis crée en 1984 "Leyendas" pour "Rumbo Sur" avant de quitter le milieu de la bande dessinée, auquel il ne croit plus avant de se consacrer à la peinture, art qu’il exerce toujours aujourd’hui. José Bielsa est un des plus grands dessinateurs de l’école espagnole, qui jouit d’un style propre et d’une réputation internationale. Il a expposé à de nombreuses reprises et donne des cours de dessins et peinture. La vache Qui Médite lui consacre son trentième tome des "Belles Histoires de l’Oncle Paul".

En vente sur LaVacheQuiMedite

Belles histoires de l'Oncle Paul (Les) - 30-Belles histoires de l'Oncle Paul (Les)
© Copyright 2006-2017, LaVacheQuiMedite.com, Voie des Cuirassiers 16 - 1300 Wavre (Belgique) - +32 497 03 25 99 - ALL RIGHTS RESERVED.